Le groupe LVMH revoit son offre pour Tiffany

Le fleuron de la haute joaillerie américaine

Dernière minute (9 septembre 2020)

Communiqué LVMH du 09 septembre 2020

Après une succession d’évènements de nature à fragiliser l’opération d’acquisition de la société Tiffany & Co, le Conseil d’administration de LVMH s’est réuni pour étudier la situation de l’investissement projeté au regard de récents développements.

Le Conseil a ainsi pris connaissance d’une lettre du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères qui, en réaction à la menace de taxes sur les produits français formulée par les Etats-Unis, demande au groupe LVMH de différer l’acquisition de Tiffany au-delà du 6 janvier 2021. Le Conseil a également pris note de la demande de Tiffany de repousser le délai limite de réalisation de l’accord du 24 novembre 2020 au 31 décembre 2020.

Compte tenu de ces éléments, et connaissance prise des premières analyses juridiques menées par les conseils et les équipes de LVMH, le Conseil d’administration a décidé de s’en tenir aux termes du Agreement and Plan of Merger conclu en novembre 2019 qui prévoit une date limite pour le closing de l’opération au plus tard le 24 novembre 2020 et acté, qu’en l’état, le Groupe LVMH ne serait donc pas en mesure de réaliser l’opération d’acquisition de la société Tiffany & Co.

source: https://www.lvmh.fr/actualites-documents/communiques/communique-09092020/

tiffany and co stock chart

Tiffany&Co Stock chart – september 9th 2020

Précédents commentaires (juin 2020)

Des récents événements qui changent les perspectives de croissance pour Tiffany & Co

Les derniers événements du marché du luxe et la baisse du prix de l’action de Tiffany pourraient permettre à LVMH de revoir sa stratégie de rachat.

Lors de la précédente négociation en novembre 2019, le cours de l’action était situé autour des $130. Mais depuis l’effondrement des marchés boursiers de mars 2020 le cours de l’action de Tiffany a chuté de plus de 10%, jusqu’à $110.

LVMH renonce au rachat de Tiffany&CO

Les USA destabilisés et une économie en berne

La conjoncture économique liée à la gestion sanitaire du COVID-19 a eu un impact fort sur les perspectives économiques pour tous les secteurs du luxe et au-delà. Tandis que les derniers événements aux USA, berceau de Tiffany&co,  déstabilisent la cohésion des communautés culturelles américaines

Les pillages liés aux émeutes, dont ont été  également victimes, des enseignes du groupe LVMH ( Louis Vuitton, Dior et Fendi ) contribuent au scepticisme ambiant vis à vis de la santé de l’économie américaine. Les anticipations pour l’économie dans le monde en général, ne sont guère plus réjouissantes…

C’est dans ce contexte, qu’il n’est pas étonnant que Bernard Arnault puisse vouloir revoir à la baisse son offre initiale, puisqu’il en a encore la possibilité. En effet, ces derniers éléments sont autant d’arguments qui inciteraient tout bon entrepreneur à une révision globale de sa stratégie, y compris en ce qui concerne ses achats en cours… Cela vaut dans le secteur du luxe comme pour LVMH.

Des actionnaires plus enclins à vendre

Cette perspective de révision est d’autant plus crédible que les besoins en liquidité de Tiffany sont au plus haut. En particulier, elle doit faire face à de prochaines échéances, vis à vis de sa dette.

L’incertitude économique générale fait prévaloir la stratégie du wait-and-see. Les acteurs du marché cherchent à rendre leurs positions, le plus liquide possible, à l’instar de la stratégie de Warren Buffet. On peut imaginer que dans ce contexte, les actionnaires actuels de Tiffany soient eux-mêmes beaucoup plus ouverts à la négociation pour vendre, qu’ils ne pouvaient l’être avant 2020.

Dans ces perspectives, LVMH a quelques arguments pour justifier, au moins, une révision du prix à la baisse.
06 juin 2020 / Michael Bouvard /Le Club de l’élégance 

Rappel sur le contexte des négociations fin 2019

Les négociations initiales étaient déjà un bras de fer, LVMH refusant de payer plus que l’offre initiale, et Tiffany estimant valoir davantage. A l’époque, la négociation à la hausse pour le prix prévalait : le groupe français, devait faire un geste sous la forme d’une nouvelle offre plus intéressante pour les actionnaires de Tiffany…

Si initialement LVMH proposait un rachat a $120 par action, valorisant Tiffany à $14.5 milliard (via Afp 8.11.2019), le Conseil d’Administration du joaillier  américain estimait plus opportune une offre sur la base de $135 à $140 par action.  Soit 15% plus élevé que la proposition initiale.

En fin de compte, les dernières négociations en novembre 2019 semblaient être abouti à un tarif négocié autour des $16.2 milliards (soit EUR 14.3 milliards) jusqu’à ces événements des derniers mois…

LVMH renonce au rachat de Tiffany&CO
LVMH renonce au rachat de Tiffany&CO

LVMH, leader mondial de l’industrie du luxe est issu du rapprochement, en 1987, des entreprises Moët Hennessy, du fabricant de cognac Hennessy, et de Louis Vuitton. Il a pour actionnaire majoritaire le groupe Arnault, via la holding Christian Dior. Il est dirigé par le fondateur du groupe, Bernard Arnault.

TIFFANY & Co. est une entreprise américaine de haute joaillerie et d’art de la table, fondée par Charles Lewis Tiffany en 1837 à New York. Elle commercialise des articles de luxe dont des bijoux, des montres, des accessoires de mode, de la maroquinerie et des parfums. Elle possède environ 200 magasins dans le monde, dont un tiers aux États-Unis.

Sources et références

Le Club de l’élégance  : “LVMH propose 14 Milliards à Tiffany” https://elegance-suisse.ch/lvmh-propose-14-milliards-a-tiffany

Le Club de l’élégance : “Luxury brand stores looted in US” https://elegance-suisse.ch/luxury-brand-stores-looted-louis-vuitton-chanel-rolex/

Valeur Suisse Institut : “Des émeutes et des pillages sont-ils organisés” https://valeur-suisse-institut.ch/usa-des-emeutes-encouragees/

 Bloomberg : “Louis Vuitton Owner Bid $14.5 Billion for Tiffany” https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-10-26/lvmh-is-said-to-explore-takeover-of-tiffany-in-u-s-luxury-push

Reuters : “LVMH confirme son intérêt pour Tiffany, le cours” monte https://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKBN1X70N9

AFP : “LVMH veut s’emparer du joailler américain Tiffany”

Zonebourse : “La tentation Tiffany”
https://www.zonebourse.com/LVMH-MOET-HENNESSY-VUITTO-4669/actualite/LVMH-la-tentation-Tiffany-29465841/

La Tribune : “LVMH prêt à croquer le joaillier Tiffany pour 14 milliards de dollars”
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/agroalimentaire-biens-de-consommation-luxe/lvmh-pret-a-croquer-le-joaillier-tiffany-pour-14-milliards-de-dollars-831716.html

LVMH renonce au rachat de Tiffany&CO
LVMH renonce au rachat de Tiffany&CO
LVMH renonce au rachat de Tiffany&CO