(magazine)  

DAMIEN & co 

Damien and Co, L’art de la Coiffure

Un Maestro de la Coiffure célèbre ses noces d’argent

Ode au Temple de la Beauté

Damien Ojetti doit son succès à son talent, son expertise, ses multiples compétences et sa grande technicité. C’est un passionné et un véritable artiste de la Coiffure. Notre Maestro se livre avec générosité, petit à petit, au travers d’un parcours superbement riche en émotions. Mettre en lumière un homme qui vous éclaire par son éloquence : tout un programme. Damien & Co. fête les 25 ans du salon au Grand Hôtel Kempinski de Genève.

Son parcours est florissant et sera jonché de défis, de réflexions et de décisions. Sa résilience, sa ténacité et ses longues heures de labeur font intégralement partie de sa réussite.

Damien Ojetti est un homme d’action et un chef d’entreprise qui vit à 100 à l’heure. Un partage de quelques instants, écoulés en un éclair ; un rendez-vous avec une personnalité unique pour un moment d’exception.  

Un article de Manuela Nathan
Journaliste, TV Reporter Image (JRI)

Il est différent…..

Valaisan et Italien d’origines, Damien est un homme atypique. Chaleureux, il a, en lui, une humilité déconcertante. Il partage son histoire. « La coiffure est bien plus qu’un métier honorable : une vocation et un hasard liés à la providence dans ma vie».

Sa source : sa famille

Il fait partie de l’orchestre de ses parents pendant quatre ans, en tant que musicien et chanteur. Evoluant dans ce monde depuis sa plus tendre enfance, il rêve de poursuivre ses études dans ce domaine, à la « Berklee School » aux Etats-Unis, passionné par le monde du jazz, notamment la batterie et le piano.

« J’ai ressenti comme une décharge électrique et physique, une sensation hallucinante ».

Un coup de foudre….

Il a tout juste 16 ans, quand sa mère lui propose de faire un stage chez son coiffeur. Sa famille et ses proches n’ont aucun lien avec ce métier et, à ce moment précis, c’est le choc. Il n’oubliera jamais : « J’ai ressenti comme une décharge électrique et physique, une sensation hallucinante, en touchant des cheveux pour la première fois ; le coté sensoriel de la matière , l’émotion d’une expérience initiale, lors d’un moment très important dans une vie, comme un premier baiser » Il fera, donc, son apprentissage et poursuivra ensuite ses études avec une maîtrise fédérale.

Son destin se trace

Lors du concert de Wynton & Branford Marsalis au Montreux Jazz Festival (1984) : il est renversé par la virtuosité de ces deux musiciens. Il prend alors conscience, qu’il n’est pas à la hauteur musicalement et fera, de la coiffure, son futur métier. 

« La musique reste une passion à part entière. Je continue à jouer parce que j’aime ça et c’est un monde qui fait partie de qui je suis. Même s’il est fort séduisant de faire de sa passion, son métier, il y a le revers de la médaille : le risque de perdre cette passion au profit de l’argent et devenir, ainsi, tributaire de cela. L’ultime but est de faire quelque chose de sa vie, en laissant une trace significative derrière soi, au-delà même de l’argent » nous confie-t-il. Avant Damien & Co : Il déménage à Genève (1984), où il est engagé dans le salon de coiffure « Morgane », puis à Champel, où il apprend le métier. Monique, sa technicienne et Sonia, sa coiffeuse, resteront d’ailleurs à ses côtés et le suivront, présentes toutes deux depuis plus de 30 ans.
« Dans ma vie, à tort ou à raison, lorsque je fais le tour de la question et que la situation devient monotone et répétitive, c’est un signe. J’ai besoin de renouvellement sinon je m’ennuie «

Bien plus qu’un métier : un art

Un vibrant hommage est concédé à une profession souvent dévalorisée, truffée de préjugés et grandement méconnue. « La coiffure est une vocation, une passion et le désir d’évoluer dans un métier artistique, orienté vers les autres et le service. Contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas le cursus que l’on choisit, faute de mieux. Même si la valeur de ce service se situe à un degré élevé, pour le public, sa connotation est mal perçue, à l’image de l’éducation des parents, encore aujourd’hui ». Voici donc, à titre d’exemple, un parcours particulièrement étonnant dans ce métier.

Damien & Co

Malgré le fait qu’il ne soit pas prêt à devenir chef d’entreprise, il s’associe, en 1993, pour ouvrir son propre salon. Damien Ojetti, en devient l’unique administrateur en 2000. Son salon sera rebaptisé « Damien & Co » et le succès arrive enfin. Il compte, aujourd’hui, six coiffeuses, trois techniciennes, cinq esthéticiennes, ainsi que des apprentis, soit entre 15/20 employés. Respectueux et attentionné, Damien Ojetti est un leader qui prône le partage et la collaboration. Damien & Co s’agrandit et devient le Temple de la Beauté (2001), tel qu’on le connaît aujourd’hui. Prendre soin de soi, des pieds à la tête ; cet environnement « cocooning » est conçu pour se détendre aussi bien dans le domaine de la coiffure que de l’esthétisme ; un service de mise en valeur complet.

Un éventail de réalisations

Il est partenaire et sponsor de l’agence de mannequins « Elite Model Look » pour la finale mondiale (2001), il devient membre de l’Association de la Haute Coiffure Française (HCF), où il crée le concours pour les futurs jeunes talents : le HCF Junior Trophée. Il en obtiendra la présidence pour la Suisse Romande (2001). Président cantonal du syndicat du canton de Genève, il est nommé, en 2014 Président Central de l’Association Coiffure Suisse.

 

Ses principales réalisations : une série d’émissions sur la RTS dans le cadre du relooking-coiffure, suivi d’un partenariat avec Léman Bleu Télévision et Reportage Suisse Romande.

Ses principales réalisations : une série d’émissions sur la RTS dans le cadre du relooking-coiffure, suivi d’un partenariat avec Léman Bleu Télévision et Reportage Suisse Romande. Il collabore étroitement avec plusieurs agences de mannequins, faisant appel à lui pour des défilés et de nombreux shootings, et avec le monde du théâtre.
Grâce à son efficacité au sein de l’Association Coiffure Suisse, il révise la convention collective, gère les associations liées au métier et crée une équipe suisse de coiffeurs pour des créations, devenant ainsi un membre actif de l’Association Commerce & Qualité Ses choix les plus importants ont été et se sont très souvent établis, au-delà de toute forme d’explication, comme si quelqu’un d’autre avait pris les décisions à sa place. Damien Ojetti, inspirant et inspiré, affirme que la providence a choisi pour lui, principalement : le choix de son métier, son déménagement à Genève, le salon de coiffure Damien & Co et son rôle à la présidence de Coiffure Suisse.

Son mode de fonctionnement

« Pour moi, le fait de devenir patron n’est pas un but en soi, il s’agit d’un moyen, tout comme l’argent. Une seule et unique chose me motive, c’est l’émotion. Je pense qu’il n’y a que cela dans la vie, le reste n’a aucune importance. On dit que le coffre-fort ne suit pas le corbillard. On n’emporte pas l’argent avec soi en fin de vie, mais seulement le bonheur de vivre une existence remplie d’émotions. C’est plaisant, motivant et c’est cela qui me fait avancer. Je pense, que c’est ce que tout le monde recherche, finalement. » Damien Ojetti est un être d’une sensibilité à fleur de peau, un professionnel passionnant et passionné et un chef d’entreprise exemplaire. Son parcours est riche et émouvant, comme sa personnalité. 

Son mode de création

C’est dans sa tête et dans son coeur ; ses émotions et son état d’être sont connectés. « Comme une vision, c’est un ensemble. Je coiffe et je vois le résultat terminé. C’est ce sentiment instinctif qui me fait créer. Se laisser séduire, guider est essentiel pour concevoir et innover, bien que je me raccroche à une vie pragmatique et terre-à-terre, pour éviter d’avoir, en permanence, la tête dans les nuages. »

 

«Je me laisse conduire avec ce que la vie me met sur mon chemin : les opportunités à saisir ou pas ».

Révélateur de Personnalité

« Je me laisse conduire avec ce que la vie me met sur mon chemin : les opportunités à saisir ou pas ».

Même s’il se reconnaît plutôt sanguin de caractère, il est doté d’une intelligence émotionnelle développée, d’une capacité d’anticipation et d’une empathie naturelle envers l’autre. On lui attribue la qualité d’être un « Révélateur de Personnalité ». Il a un sens relationnel subtil et son authenticité et sa gentillesse révèlent, en effet, la vraie nature de son interlocuteur. Sans chercher à le prouver, il le constate. Il arrive à mettre les gens en lumière (L), une des lettres de son alphabet.

 

 

Manuela Nathan témoigne :

Sans toucher la corde sensible et couper les cheveux en quatre, cependant, je l’ai vécu personnellement. Je confirme que vous connaissez parfaitement votre partition. J’en ai encore des trémolos dans la voix . Vous avez lu dans mon silence, ce que je désirais révéler de mon identité. D’une main de Maestro, vous avez transformé ma chevelure ébène en crinière rousse, malgré mon tempérament de feu. J’en suis encore sans voix !

 

 

L’interview déshabillée : parmi les 26 lettres de l’alphabet, son choix s’est porté sur les lettres suivantes :

A comme Amour
« La seule raison pour laquelle nous sommes ici-bas, c’est l’Amour. Le reste n’est qu’illusion. »
« L’Illusion – qu’est- ce que je fais comme métier ? s’interroge-t-il. Il poursuit : « J’adhère. L’Amour m’évoque un sentiment divin, le sens de l’absolu, de l’universel. Nous sommes ici pour apprendre et la vie est faite de moments de bonheur. »

 D Comme Découverte
« La nouveauté me titille et je suis curieux de nature. Une quantité de sujets me fascinent. J’aimerais avoir plus de temps pour lire, aller au cinéma, écouter de la musique. »

E comme « de l’Exploration à l’Emotion »
« L’exploration mène au cheminement de l’émotion, l’élaboration d’un projet, la naissance de quelque chose qui prend forme, la conscientisation d’une création. »

P comme Possibilité
« La possibilité est un choix pour définir une direction et un chemin. Je sens et ressens les choses. Les choix pragmatiques sont faciles contrairement aux choix émotionnels plus difficiles, voire impossibles. Cela peut prendre une minute ou dix ans de sa vie pour se décider. Au fond, on ne sait jamais. Je réfléchis tout le temps, je cogite et les possibilités tournent dans ma tête. »

R comme Relations
« La relation est une interaction qui crée des liens. Elle est la clef, dans mon quotidien et dans mon métier. J’ai évolué dans différents environnements et j’ai côtoyé beaucoup de gens. Je suis ouvert sans me poser de questions et sans a priori. »

 S comme Secret
« Je ne cultive pas le secret et je me considère comme un « ex-introverti ». Je ne ressens pas le besoin de faire un bain de foule. Je côtoie du monde toute la journée et j’apprécie aussi d’être seul, pour me retrouver, quand je peux. »

Damien Ojetti témoigne : « Un échange intéressant, une interview très différente, plutôt qu’un récitatif factuel jonché de moments de vie qui n’ont d’importance que pour celui qui les a vécus. Un moment très agréable orienté vers l’humain ».

Plaisir grandement partagé, Monsieur le Président ! Nous lui concédons toute notre gratitude pour sa générosité et sa confiance.

 

Manuela Nathan

 

REMERCIEMENTS

Damien and co @damiendamienandco_coiffure
https://www.damien-and-co.ch

REDACTEUR EN CHEF, Club de l’élégance : Pascal Anker @makeupnatural_ecole – Département Mode du Magazine du Club de l’élégance @clubdelelegance

AUTEUR ARTICLE : Manuela Nathan @manuela.nathan
REVISION : Alexia Carabasse @alexiacarabasse
STYLISME : Caroline Carabasse  @agency_elianasmodels
MODELES : Jessica & Lia de l’agence Eliana’s Models @agency_elianasmodels elianasmodels.com
MAQUILLAGE :  Iryna Macheda pour MAKE-UPNATURAL.com @makeupnatural_ecole
COIFFURE : Damieno Ojetti pour damien-and-co.ch @damiendamienandco_coiffure
ASSISTANTE PLATEAU : Sandy Pousaz @pousaz1969 pour MAKE-UPNATURAL.com
PHOTOS : Pascal Anker @makeupnatural_ecole
VIDEO : Michael Bouvard @michael_bouvard
SOUTIEN : Valeur Suisse Institut @valeursuisse

Le Club de l’élégance  @clubdelelegance  https://elegance-suisse.ch

Audience : Damien and Co, l'Art de la Coiffure

Rohr, la gourmandise : une tradition familiale

(magazine)   ROHR   La Gourmandise : Une Tradition Familiale   Passion Chocolat : De la Fève à l'Extase « Le secret de la discipline c’est le travail »  Portrait : Nicole Rohr   La Gourmandise est un état d’esprit dans la famille Rohr. A deux, en...

lire plus

Audrey Moore, Star et Glamour

(magazine)   AUDreY MOORE     La Classe et l'élégance   Entre Glam’ & Gloire : ce supplément d’Ame    AMoore, c’est écrit Portrait : Audrey Moore   Ses origines sont réparties entre la Grande-Bretagne et la Suisse, dotée d’une couleur...

lire plus

Stellyna : l’Etoile de Gofabo

(magazine)   STELLYNA     Stellyna : L'étoile de Gofabo   Une enfant destinée à l'Enfance Tu peux laisser ton sourire changer les gens, mais ne laisse pas les gens changer ton sourire.Portrait : Stellyna Masi Kouadio   D’origines italienne et...

lire plus

Dernier article

Damien and Co, L’art de la Coiffure

(magazine)   DAMIEN & co   (magazine)  Damien & Co  Un Maestro de la Coiffure...

Rohr, la gourmandise : une tradition familiale

(magazine)   ROHR   La Gourmandise : Une Tradition Familiale   Passion Chocolat : De la...

Audrey Moore, Star et Glamour

(magazine)   AUDreY MOORE     La Classe et l'élégance   Entre Glam’ & Gloire :...

Stellyna : l’Etoile de Gofabo

(magazine)   STELLYNA     Stellyna : L'étoile de Gofabo   Une enfant destinée à...

Les Bons Plans du Rédacteur (Londres)

(magazine)   LONDON       Les bons plans du Rédacteur   Londres « Mais où...

British or Not British ?

(magazine)   RENOMDOM     British or Not British ?   Amour et Plaisir : un destin...

Interview CEO Europ – APC Group, Gary Crates

(magazine)   ASIA PLANTATION CAPITAL      Gary Crates   CEO Europ, APC Group...
Translate »

Pin It on Pinterest